Fusions

 visu fusions 81

Cliquez sur l'image pour télécharger
Pour voir les numéros précédents

Coordonnées

UIMM Bretagne
2B, allée du bâtiment 
35000 RENNES
Tél. 02 99 12 59 44
Mail : Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.  

            scoopit

     twitter

          

L'emploi

Tout savoir sur l'emploi dans la branche Métallurgie en Bretagne : informations clés

 

Les perspectives en termes d'emploi

Les départs à la retraite

Dans le contexte démographique actuel, les départs à la retraite constituent le premier facteur explicatif des besoins en recrutement externe des entreprises. En considérant l'âge de départ à la retraite généralement observé (58 ans), on estime à environ en moyenne 1 500 départs à la retraite chaque année dans la branche métallurgie.

Selon les métiers, les flux de départs à la retraite seront plus ou moins importants et ne seront pas sans conséquences puisqu'ils devraient entraîner, outre des problèmes de recrutement, des difficultés liées à la perte de savoir-faire dans les entreprises.

Ces départs ne signifient pas toutefois un renouvellement des effectifs à l'identique, que ce soit en volume ou en qualification.

Afin de satisfaire au mieux les besoins en emploi qualifié des entreprises, l'UIMM poursuit sa politique de développement de l'apprentissage industriel et renforce ses partenariats régionaux dans le cadre de la formation professionnelle des jeunes et des demandeurs d'emploi.

Le renforcement des compétences dans certains métiers

Les entreprises confortent leurs compétences et savoir-faire afin de se maintenir dans un environnement mondial fortement concurrentiel et en perpétuelle mutation (évolutions technologiques, réglementaires, marchés, ...), répondre aux exigences accrues en termes de qualité, d'innovation ou de valeur ajoutée et améliorer leur compétitivité.

Cela conduit à des recrutements sur des postes en bureau d'études, bureau des méthodes, service qualité, service maintenance, service commercial, ....


Les prévisions de recrutement des entreprises

L'Observatoire de la Métallurgie en Bretagne analyse les résultats de l'enquête BMO 2016
(source : Pôle Emploi) : plus de 10 800 projets de recrutements dans les entreprises industrielles bretonnes.

La synthèse

Aller sur la page Emploi/recrutement du site


L'emploi intérimaire

En Bretagne, l'industrie concentre plus de la moitié du travail intérimaire. L'évolution comparée, au niveau régional, du PIB et de l'emploi intérimaire permet de mettre en évidence une certaine concomitance du travail temporaire aux mouvements de conjoncture économique générale.

Une étude de l'Observatoire de la Métallurgie en Bretagne présente les conditions et les motivations du recours à l'emploi intérimaire des entreprises industrielles.

En savoir plus sur le site du Prisme (syndicat national des professionnels de l'intérim).

 


L'insertion : le fonds A2i

Agir pour l'insertion dans l'industrie (A2i) traduit à la fois un engagement citoyen et des préoccupations industrielles.

Sa vocation est triple :

  • combattre l'exclusion en construisant des parcours vers l'emploi ;
  • promouvoir la diversité au sein des entreprises ;
  • contribuer à résoudre les difficultés de recrutement rencontrées par l'industrie.


Les objectifs

L'objectif prioritaire d'Agir pour l'insertion dans l'industrie est de contribuer à l'insertion socioprofessionnelle des jeunes et adultes éloignés de l'emploi, en priorité dans les métiers de l'industrie :

  • en appuyant des structures qui œuvrent pour l'insertion par l'activité économique ;
  • en favorisant l'entrée des publics en difficulté dans des dispositifs de formation en alternance ;
  • en contribuant à leur intégration dans un emploi pérenne, de préférence au sein d'entreprises industrielles.

Cet objectif n'est cependant pas exclusif. Le fonds peut aussi aider des projets émanant d'autres structures et ayant comme objectif de favoriser l'insertion de jeunes et d'adultes en difficulté dans d'autres secteurs que l'industrie.

Publics bénéficiaires

Agir pour l'insertion dans l'industrie soutient des projets contribuant à l'insertion socioprofessionnelle de jeunes et adultes éloignés de l'emploi. Sont notamment concernés les publics suivants :

  • chômeurs de longue durée,
  • allocataires du revenu de solidarité active (RSA),
  • travailleurs handicapés,
  • femmes peu on non qualifiées arrivant sur le marché du travail après une interruption pour raison familiale,
  • jeunes en situation d'échec scolaire ou universitaire,
  • jeunes, dîplomés ou non, issus de quartiers sensible

 

Le fonds A2i, à l'initiative de l'UIMM : http://www.fonds-a2i.fr/